Réouverture des commerces : quelles mesures doivent être mises en place ?

Avec le déconfinement, la réouverture des commerces est possible. Mais la lutte contre le coronavirus se poursuit et implique des adaptations pour respecter les recommandations sanitaires.

Image par Free-Photos de Pixabay 

Depuis le 11 mai, les commerces sont autorisés à rouvrir. Mais cela ne signifie pas le retour à une activité normale. De nombreuses mesures de protection doivent être prises. Il s’agit pour les commerçants de suivre les principes du protocole national de déconfinement, en les adaptant selon leur activité. Des fiches conseils ont également été établies par métier, pour aider les entreprises à s’organiser. Les Chambres de commerce et d’industrie, très mobilisées, peuvent aussi les renseigner sur la manière d’aborder cette reprise.

Réouverture des commerces : protéger les salariés

La première nécessité est d’assurer la santé et la sécurité des salariés. Le port du masque est encouragé par le gouvernement. Il s’impose s’il n’est pas possible de respecter les distances physiques de sécurité entre les salariés. Le site masques-pme.laposte.fr, soutenu par CCI France et CMA France, permet aux entreprises de moins de 50 salariés de commander des masques lavables. Cdiscount en lien avec la Direction générale des entreprises a également mis en place une page dédiée aux PME, pour leurs commandes de masques chirurgicaux.  Pour leurs achats, les entreprises peuvent aussi se rendre sur les plateformes stopcovid19.fr et savoirfaireensemble.fr, toutes deux soutenues par le ministère de l’Économie et des Finances.

L’acquisition de savons, de gel hydroalcoolique, de désinfectants mais aussi éventuellement de visières ou de parois en plexiglas, pour protéger par exemple la caisse, est à prévoir. « Il faut une très bonne communication avec les salariés pour expliquer ce qui est fait et leur permettre d’intégrer les mesures sanitaires sans que ce soit anxiogène », conseille Agnès Poulain, responsable développement commercial à la CCI du Tarn.

Arranger les locaux

Des aménagements en magasin peuvent être nécessaires. « L’idée est d’avoir si possible un sens unique de déplacement, ce qui peut aussi être un atout pour montrer toutes ses marchandises et éviter la “zone froide” où personne ne va », assure la spécialiste. Privilégier les ouvertures automatiques ou maintenir les portes ouvertes sont autant de bonnes idées. « Il convient également de décrire un protocole de nettoyage pour toutes les parties de l’entreprise et de s’assurer de son application », souligne Agnès Poulain.

Réouverture des commerces : préserver les clients

Pour éviter une trop grande concentration de clients dans les locaux, une limitation des flux d’entrée peut être prévue et affichée à l’entrée. Du gel hydroalcoolique et des masques peuvent aussi leur être proposés. En caisse, privilégiez le paiement sans contact ou désinfectez les terminaux de paiement après chaque utilisation.

Adapter ses pratiques

S’agissant du conseil, certains magasins de bricolage ouverts pendant le confinement avaient par exemple prévu que leur vendeurs prodiguent leur conseil à distance par téléphone, plutôt que de déambuler dans les rayons.

 Nous allons peut-être aussi vers un accompagnement accru car le client ne pourra sans doute pas toucher tous les produits

Agnès Poulain, responsable développement commercial à la CCI du Tarn

Dans les magasins de jouets ou d’habillement, il faudra prévoir la désinfection systématique des articles touchés ou le placement en « quarantaine » dans une pièce aérée des vêtements essayés pendant quelques heures.  « Il faut repenser les choses », résume Agnès Poulain qui constate que beaucoup de bonnes initiatives en matière de communication et de services proposés aux clients ont déjà été prises pendant le confinement. Dans les semaines qui viennent, certaines prestations comme le retrait de commande en magasin ou l’utilisation de la boutique comme « showroom privatif », en adaptant ses horaires d’ouverture, pourraient aider à relancer l’activité.

Quelles que soient les mesures et les décisions prises, il importe enfin que les commerçants les fassent connaître à leurs clients pour que ces derniers soient au rendez-vous.