Prêt transformation numérique : comment fonctionne-t-il ?

Le prêt transformation numérique est un nouveau dispositif à destination des TPE et des PME. Il doit les aider à accélérer leur transition numérique et à sécuriser leur environnement informatique.

Image par Sigmund de Unsplash

Seules 47% des PME françaises ont atteint un niveau de numérisation de base contre 55 % en moyenne dans l’Union européenne selon l’indice relatif à l’économie et à la société numérique publié par la Commission européenne. La numérisation est aujourd’hui un enjeu de compétitivité, la Commission vise un objectif de 90% de PME atteignant un niveau numérique de base d’ici 2030.

Du côté des dirigeants de TPE/PME, l’atout du numérique ne fait également plus débat. Pour 78 % d’entre eux, il représente un bénéfice réel pour leur entreprise selon le baromètre France Num publié en octobre 2021.  Ils étaient 68 % avant la crise sanitaire, soit un bond de +10 points. Pour encourager cette numérisation, Bpifrance a lancé en juin dernier un nouveau dispositif d’accompagnement : le prêt transformation numérique.

Un prêt transformation numérique pour répondre à différentes problématiques

Destiné aux entreprises de moins de 50 salariés, le dispositif exclut de ses bénéficiaires les associations, les  fondations, les  entreprise d’intermédiation financière, les entreprises de promotion ou de locations immobilières, les entreprises agricoles réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 750 000 euros HT. Ce prêt de 5 000 € à 50 000 € peut répondre à différentes problématiques en finançant des projets concernant :

  • la numérisation des processus de l’entreprise ;
  • la gestion de la chaîne d’approvisionnement notamment les relations avec les fournisseurs, et gestion de l’inventaire ;
  • l’utilisation de technologies numériques pour mettre au point des nouveaux produits et services ;
  • la relations avec les clients (marketing, expérience client, livraison des produits et services);
  • le développement de nouveaux marchés (géographie ou clientèle) ;
  • le développement de nouveaux modèles d’entreprise ;
  • la cybersécurité ;
  • la formation du personnel et/ou de la direction en matière de technologies numériques.

Il peut être utilisé pour financer des achats de matériels et d’équipements dans la limite de 40 % du projet global mais aussi des dépenses immatérielles comme des logiciels, des prestations de externes de conseil, des prestations de prestations de formation ou d’accompagnement pour la mise en place de tout projet de transformation numérique. A noter cependant certaines structures sont

Des conditions à respecter

 Outre le critère d’effectif, d’autres conditions existent pour bénéficier du prêt. L’entreprise doit :

  • constituer une personne morale, quelle que soit sa forme juridique, à l’exclusion des entreprises individuelles ;
  • être immatriculée en France et soumises au droit français ;
  • être localisée en France métropolitaine ou dans les DOM ;
  • avoir été créée depuis de plus de trois ans et être en capacité de fournir deux bilans couvrant une durée minimum de deux ans ;
  • ne pas faire l’objet d’une procédure collective ;
  • ne pas faire l’objet d’un financement en cours proposé par un conseiller Bpifrance ;
  • disposer d’un expert comptable ;
  • être à jour de ses obligations fiscales et sociales à la date de la décision.

La souscription se fait intégralement en ligne sur le site prévu par Bpifrance. Le dépôt de dossier nécessite l’aide d’un expert-comptable. Après la signature électronique du contrat, les fonds sont débloqués sous sept jours en moyenne selon Bpifrance.