PME innovantes : bénéficiez d’un financement européen

Pour sortir de la crise sanitaire et économique, la Commission européenne réalise pour la première fois des investissements en fonds propres dans des entreprises en phase de démarrage dans le cadre du Conseil Européen de l’Innovation (EIC).

Image par Greg Montani de Pixabay 

+20 % : c’est le nombre de jeunes pousses qui émergent dans le paysage entrepreneurial français chaque année. Les start-up sont devenues un modèle d’entreprise comme un autre et les moyens de financement pour leur développement se multiplient au même rythme. Entre les incubateurs de start-up privés et les dispositifs publics, tels que le Fonds pour l’Innovation et l’Industrie (FII) lancé en 2018, les projets innovants disposent d’un panel d’aides très large.

Un financement européen destiné à l’innovation de rupture

Pour rivaliser avec des géants de l’innovation venus tout droit de Chine ou des États-Unis, la Commission européenne a lancé, en mars 2021, le Conseil Européen de l’Innovation (EIC) qui vise à développer et à diversifier les innovations prometteuses. Ce programme s’adresse spécifiquement aux chercheurs, entrepreneurs et entreprises développant ou lançant des projets à fort potentiel d’innovation, en particulier dans l’innovation de rupture (telles que la thérapie cellulaire et génique, l’hydrogène vert et les outils de traitement des maladies du cerveau).

Il s’inscrit dans le programme Horizon Europe, un « programme-cadre » de recherche et d’innovation, une des réponses apportées à la crise sanitaire et économique que traverse l’Europe. Son objectif ? Augmenter les niveaux de dépenses de l’UE en sciences de 50 % entre 2021 et 2027. « Le Conseil européen de l’innovation est l’initiative la plus ambitieuse que l’Europe ait menée afin de soutenir les avancées dont elle a besoin pour sortir de la crise économique, et accélérer la transition vers une économie verte et numérique », fait savoir Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique.

17,5 millions maximum par entreprise

Ce conseil doit fonctionner comme un tremplin pour ces jeunes pousses pour passer du statut de start-up à celui de « scale-up », une position intermédiaire avant de devenir une licorne et qui leur garantit un modèle économique viable.

Les entreprises sélectionnées par ce conseil européen bénéficieront d’un accompagnement de l’accélérateur du CEI et recevront une enveloppe pouvant aller jusqu’à 17,5 millions d’euros. Ce coup de pouce financier doit ainsi permettre à des idées scientifiques de passer au stade d’innovations.

« Il s’agit là d’un moyen de convertir les résultats de la recherche en possibilités commerciales et d’élaborer des idées nouvelles pour les avancées technologiques et innovantes » – Margrethe Vestager

Selon l’état d’avancement du projet, le candidat peut postuler dans trois catégories différentes : EIC Pathfinder (réservé aux phases initiales), Transition (phase intermédiaire), et Accelerator (réservé aux phases de développement et de commercialisation des projets).

Une phase pilote de ce Conseil de l’innovation a été menée entre 2018 et 2021 avec un budget de 3,5 milliards d’euros qui a pu couvrir 5 000 PME et start-up ainsi que plus de 330 projets de recherche. De 2021 à 2027, le budget est amené à tripler et à atteindre 10 milliards d’euros.



Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Articles récents

Catégories