Entreprise engagée : comment mesurer et suivre ses progrès ?

En tant qu’entreprise engagée, vos actions menées en faveur d’un objectif environnemental, social ou plus globalement d’un intérêt autre que purement économique, peuvent et méritent d’être mesurées.

Image de Carlos Muza par Unsplash

La réussite des entreprises engagées, qui intègrent des enjeux sociaux et environnementaux au cœur de leur stratégie, ne s’évalue pas seulement à l’aune de leurs performances économiques et de leur rentabilité. Elle se traduit aussi par leur capacité à traduire leur engagement en actions concrètes et efficaces au service de l’objectif visé.

Pour cela, il est utile de mettre en place des outils de mesure et de suivi de ces réalisations. Ils permettent, dans un premier temps, d’identifier sur quels sujets des actions s’avèrent nécessaires ou prioritaires, et, ensuite, de pouvoir jauger des progrès effectués dans l’entreprise dans les domaines ciblés. Disposer d’indicateurs en la matière est aussi une des clefs d’une communication sincère et efficace sur la démarche de l’entreprise.

Entreprise engagée : une obligation de reporting ?

Les grandes entreprises dont le bilan ou l’activité dépasse certains seuils sont d’ailleurs tenues de réaliser un reporting sur leur politique de responsabilité sociale des entreprises (RSE) à travers une déclaration de performance extra-financière (DPEF). Celle-ci intègre des éléments relatifs à sa performance environnementale, sociale et de gouvernance. On parle des critères ESG. Même sans contrainte, la mise en place d’un suivi est recommandée, cette obligation de reporting ayant vocation à s’élargir. Avec le portail RSE, actuellement en mode beta, le gouvernement prévoit de « proposer aux entreprises un espace unique pour renseigner leurs indicateurs ESG et piloter leurs obligations extra-financières ».

Pour mettre en place un suivi pertinent, il importe que l’entreprise identifie les données qui auront du sens pour évaluer sa démarche. En fonction des enjeux qu’elle souhaite adresser, elle pourra ainsi définir des objectifs précis et mesurables et en déduire les indicateurs de performance clefs adaptés.

L’évaluation et le suivi de l’impact de son action en matière environnementale peut ainsi passer par des indicateurs comme le niveau de ses émissions de gaz à effet de serre ou de leur réduction, sa consommation d’eau par unité produite, la quantité de déchets générée et/ou la part de déchets revalorisés, la part des renouvelables dans ses sources d’énergie ou encore la mesure des kilomètres parcourus par ses salariés en utilisant des moyens de transports écologiques.

Des indicateurs de performance sociale ou de gouvernance

Sur le volet social, il peut être intéressant de définir des indicateurs des efforts menés en faveur de l’inclusion et de la diversité. Il peut s’agir classiquement de reprendre l’index d’égalité femmes-hommes et le pourcentage de personnes en situation de handicap dans l’effectif. Le nombre d’accident de travail peut aussi être pris en compte. Il est également intéressant de s’appuyer sur un indice de satisfaction au travail des salariés, le taux d’absentéisme ou encore le nombre de formations suivies par le personnel.

Concernant les aspects de gouvernance, il est possible de vérifier le respect des règles et recommandations en matière de transparence, ou encore la répartition du capital social et le degré de partage dans les prises de décision.

Selon les engagements de l’entreprise, il peut aussi être utile de définir des indicateurs pour évaluer l’impact de ses actions pour la communauté : la part d’achats réalisés auprès de fournisseurs locaux par exemple ou les heures de bénévolat des salariés pour des organisations locales.

Une fois les indicateurs pertinents définis, il importe de faire un point régulier sur leur évolution, par exemple en les intégrant à un tableau de bord pouvant être partagé avec les équipes. En dehors de cette démarche de suivi interne, il est aussi possible de faire appel à des agences de notation RSE ou des applications de calcul de performance, pour disposer d’une note ou d’une évaluation extérieure.