5 conseils pour digitaliser un événement

Forcé de se réinventer face au Covid-19, l’événementiel passe désormais souvent par le tout-numérique. Mais loin d’être des versions dégradées, ces rendez-vous ouvrent de nouvelles opportunités. Conseils pour digitaliser un événement.

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Ne pas y voir un rendez-vous au rabais

Votre événement ne peut avoir lieu « en présentiel » pour des raisons pratiques ou sanitaires ? Pas de panique. « Sa version digitale ouvre de nouvelles opportunités », assure Ronan Le Goff, directeur associé de l’agence La Netscouade.

Parmi les avantages, l’événement, en devenant un média, permet bien souvent de se connecter à de nouvelles audiences et à de nouvelles cibles. « Si l’événement physique est limité dans le temps, l’événement digital n’a pas ces limites temporelles et peut ainsi commencer bien en amont et contribuer à vivre au-delà de la date de son organisation. »

Digitaliser un événement, choisir les bons modules

Encore faut-il, cependant, maîtriser les différentes possibilités techniques. « Un simple live-streaming d’une conférence peut-il suffire ? », s’interroge notre expert. Selon lui, la partie virtuelle ne doit plus être un gadget et la forme doit servir le fond.

Techniquement, la digitalisation impose donc de se concentrer sur les modules qui ont le plus de valeur pour capter l’attention des participants. « Il faut miser sur des contenus riches : vidéos, podcasts audio et contenus interactifs permettant aux participants de poser des questions directement aux intervenants. » Cela suppose aussi de reformater les contenus, par exemple  pour les rendre plus synthétiques,  car ces keynotes « enrichies » ont aussi vocation à vivre au-delà de l’événement…

Ne pas oublier l’humain

Les premiers exemples d’événements 100% digital sont prometteurs selon Ronan Le Goff. Mais pour cela, l’expérience utilisateur doit être au centre de toutes les attentions. « La question de la sociabilité est particulièrement prégnante pour les salons professionnels. Même 100% digitalisé, le business repose sur de l’humain, de la psychologie et de la relation. Il faut dès lors penser des espaces en « one-to-one″ dans un dispositif « one-to-many″ ». Des contenus forts pour séduire le plus grand nombre d’un côté, des bulles d’échange privées de l’autre…

Digitaliser un événement, savoir retenir l’attention

En ligne, de nouvelles problématiques se posent. « Lorsqu’on passe au digital, la pause café est autrement plus périlleuse, sourit notre spécialiste. Il suffit que les participants ferment un onglet pour qu’ils quittent l’événement. » D’où l’importance de créer des contenus percutants et interactifs.

“Plus que jamais, les événements demandent un profond travail éditorial en amont, un déroulé millimétré (une véritable programmation, rythmée) et des contenus augmentés” – Ronan Le Goff, directeur de l’agence La Netscouade

Se faire aider pour se lancer

Evidemment, tout cela ne s’improvise pas. « Mais forcé de se réinventer face au Covid-19, l’événementiel est passé en l’espace de quelques semaines au tout-numérique », rassure Ronan Le Goff chez La Netscouade. De très nombreuses agences y ont vu des opportunités de réinventer les événements à distance à travers des conférences live, webinars, expériences B2B ou autres ateliers collaboratifs. À chacun de choisir. « Celles qui sortiront du lot seront celles capables de mêler conseil, design, éditorial, événementiel et accompagnement de l’innovation. » Pour créer une véritable expérience utilisateur et pas seulement apporter une expertise technique…



Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Articles récents

Catégories